EUA/France, 24 min, vidéo DV, stéréo, sous-titrage français, 2013.

On peut entendre la voix d’une femme lire des fragments du texte de Richard Brautigan Mémoires sauvées du vent publié en 1982. Le puzzle que constitue le texte de Brautigan esquisse un portrait de l’Amérique sous forme de fragments épars, et, dans un même geste, procède à la mise en pièce du mythe du rêve américain. Des paysages, filmés en 2011 dans les environs de Eugene en Oregon, lieu de cette fiction, font écho à ce texte. Sur un mode minimal, de micros évènements adviennent à l’intérieur de ces plans fixes, dialoguant, par un lyrisme ténu, avec ce texte qui semble s’effacer au fur et à mesure de son écriture.

Projection à l’Université Paris 8, le Mois du Film Documentaire 2015.

USA/France, 24 min. DV video, stereo, 2013.

We can hear a female voice reading fragments of Richard Brautigan’s novel So the Wind Won’t Blow It All Away, published in1982. The puzzle formed by Brautigan’s text simultaneously outlines a portrait of the United States and tears down the myth of the American dream. Landscapes shot in 2011 in the area of Eugene, Oregon, where the fiction takes place, echoes this text. In a minimal mode, audio and visual micro-events occurs within those static shots, dialoguing, with a tenuous lyricism, with this text that seems to vanish as fast as it’s been written.

Screened at Paris 8 University for Le Mois du Film Documentaire in 2015.